Étude d’impact environnemental et social pour un producteur de bauxite

Sommaire

ÉEM a été retenue par l’un des principaux producteurs de bauxite dans l’ouest de l’Afrique afin de réaliser une étude d’impact environnemental et social (ÉIES) pour l’expansion par étapes de sa mine, en opération depuis 50 ans, ainsi que de son usine et de l’ensemble de ses infrastructures. Cette évaluation devait répondre aux exigences du cadre règlementaire guinéen et des standards de performance environnementale et sociale de la Société financière internationale (SFI).

Approche et solution

Après avoir remporté l’appel d’offres à l’aide d’un panel de services fondé sur une équipe multidisciplinaire dirigée par ÉEM et un groupe de sous-traitants du Canada, de Guinée et de France, ÉEM a amorcé le projet par une mission de cadrage au site minier à Sangarédi et aux installations de l’usine et du port à Kamsar, situés au nord-ouest du pays. Pour cela, l’équipe a produit un rapport de cadrage, définissant la portée de l’étude afin d’obtenir l’approbation des autorités gouvernementales guinéennes et des institutions financières. Une fois approuvé, l’avancement du projet d’étude a été autorisé.

Face à un échéancier initial de six mois et un ensemble minimal de données environnementales de base, une campagne intensive d’études terrain sur les milieux biologique et physique fut initiée durant la période de transition entre la saison des pluies et la saison sèche. Ce programme a permis de recueillir des spécimens typiques des deux saisons dans le cadre d’une seule campagne. L’équipe d’ÉEM a aussi fourni une assistance technique et logistique pour appuyer les activités d’échantillonnage effectuées par la compagnie dans le cadre de l’étude sur le milieu physique (air, eau, sédiments). Les données générées par l’équipe terrain de la compagnie ont été analysées en laboratoires et par des experts au Canada, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Côte d’Ivoire.

L’équipe d’impact social a été responsable de la réalisation d’une étude de base d’envergure comprenant un sondage approfondi des ménages. Les impacts sociaux de l’expansion de la mine ont ensuite été évalués, comprenant également un examen des impacts sur les droits humains. L’équipe a aussi planifié, animé, documenté et analysé plus de 100 activités de consultation dans les communautés affectées par le projet d’expansion.

Le rapport final comprenait un plan de gestion environnementale et sociale détaillant comment l’opération mettra en œuvre des mesures pour contrôler, atténuer et faire le suivi des impacts du projet tout au long de la construction, de l’exploitation et des activités de réhabilitation liés à l’expansion de la mine.

Résultats

Exactement un an après la signature du contrat, l’ÉIES fut présentée aux propriétaires de la mine et aux institutions financières. Les 3000 pages de l’étude et de l’analyse réparties sur plusieurs volumes ont été bien reçues et seulement quelques demandes de précision et commentaires ont été formulés. En mai 2015, le comité technique du Bureau Guinéen d’Évaluation des Études Environnementales (BGÉÉE) a donné un avis favorable à l’ÉIES afin de délivrer le certificat conditionnel de conformité environnementale.

Afin de permettre à la minière de gérer ses obligations reliées au projet d’expansion par rapport à la communauté, ÉEM a été mandatée pour réaliser un plan d’action contenant les grandes lignes de relocalisation des communautés, ainsi qu’un ensemble de plans d’action spécifiques pour les communautés impactées durant les premières phases d’expansion, pour laquelle des études techniques de préfaisabilité avaient déjà été entreprises. ÉEM a aussi été retenue pour des travaux environnementaux plus poussé dans le futur.

Études de cas

Support de l’implantation d’un système de gestion de l’environnement ISO 14001 pour l’installation d’un transfert portuaire

En savoir plus